A coller partie gauche (partie exercices) Correction de l'exercice 1 ...

Correction de l'exercice 1 (feuille III-1bis) : 1- Le mouvement est circulaire uniforme. Il est uniforme car les points sont espacés de la même distance pour des intervalles de temps égaux. 2- Le mobile autoporteur n'a pas un mouvement rectiligne uniforme donc, d'après le principe d'inertie, il n'est pas soumis à des actions ...


un extrait du document

A coller partie gauche (partie exercices)

Correction de l’exercice 1 (feuille III-1bis) :
Le mouvement est circulaire uniforme. Il est uniforme car les points sont espacés de la même distance pour des intervalles de temps égaux.

Le mobile autoporteur n’a pas un mouvement rectiligne uniforme donc, d’après le principe d’inertie, il n’est pas soumis à des actions qui se compensent.

Trois actions mécaniques s’exercent sur le mobile :
l’action exercée par la Terre (le poids)
l’action exercée par le fil
l’action exercée par la table

Le mobile n’a pas de mouvement vertical : il ne se déplace ni vers le haut, ni vers le bas. D’après le principe d’inertie, cela signifie que les actions s’exerçant verticalement, c’est à dire le poids et l’action de la table, se compensent.



A coller partie gauche (partie exercices)

Correction de l’exercice 1 (feuille III-1bis) :
Le mouvement est circulaire uniforme. Il est uniforme car les points sont espacés de la même distance pour des intervalles de temps égaux.

Le mobile autoporteur n’a pas un mouvement rectiligne uniforme donc, d’après le principe d’inertie, il n’est pas soumis à des actions qui se compensent.

Trois actions mécaniques s’exercent sur le mobile :
l’action exercée par la Terre (le poids)
l’action exercée par le fil
l’action exercée par la table

Le mobile n’a pas de mouvement vertical : il ne se déplace ni vers le haut, ni vers le bas. D’après le principe d’inertie, cela signifie que les actions s’exerçant verticalement, c’est à dire le poids et l’action de la table, se compensent.




A coller partie gauche (partie exercices)

Correction de l’exercice 1 (feuille III-1bis) :
Le mouvement est circulaire uniforme. Il est uniforme car les points sont espacés de la même distance pour des intervalles de temps égaux.

Le mobile autoporteur n’a pas un mouvement rectiligne uniforme donc, d’après le principe d’inertie, il n’est pas soumis à des actions qui se compensent.

Trois actions mécaniques s’exercent sur le mobile :
l’action exercée par la Terre (le poids)
l’action exercée par le fil
l’action exercée par la table

Le mobile n’a pas de mouvement vertical : il ne se déplace ni vers le haut, ni vers le bas. D’après le principe d’inertie, cela signifie que les actions s’exerçant verticalement, c’est à dire le poids et l’action de la table, se compensent.






Partie cours, à coller partie droite, à la suite du II-1-a)

L’effet d’une action mécanique sur le mouvement d’un corps est d’autant plus faible que la masse du corps est grande. Les actions mécaniques ont donc un effet plus grand sur les corps plus légers.

b) Comment représenter une action mécanique ?
Doc. 6 :


Situation 1 : l’action exercée par le fil sur le mobile autoporteur.
Situation 2 : l’action exercée par l’aimant sur la bille.
Situation 3 : l’action exercée par la Terre sur la balle.


Partie cours, à coller partie droite, à la suite du II-1-a)

L’effet d’une action mécanique sur le mouvement d’un corps est d’autant plus faible que la masse du corps est grande. Les actions mécaniques ont donc un effet plus grand sur les corps plus légers.

b) Comment représenter une action mécanique ?
Doc. 6 :


Situation 1 : l’action exercée par le fil sur le mobile autoporteur.
Situation 2 : l’action exercée par l’aimant sur la bille.
Situation 3 : l’action exercée par la Terre sur la balle.


Partie cours, à coller partie droite, à la suite du II-1-a)

L’effet d’une action mécanique sur le mouvement d’un corps est d’autant plus faible que la masse du corps est grande. Les actions mécaniques ont donc un effet plus grand sur les corps plus légers.

b) Comment représenter une action mécanique ?
Doc. 6 :


Situation 1 : l’action exercée par le fil sur le mobile autoporteur.
Situation 2 : l’action exercée par l’aimant sur la bille.
Situation 3 : l’action exercée par la Terre sur la balle.